UN NOUVEAU SOUFFLE RÉPUBLICAIN par Hatem Bourial

Kais Saied est non seulement le président de la République mais aussi le Chef de l’État. Et justement, beaucoup de Tunisiens s’inquiètent depuis plusieurs années quant au délitement progressif de l’État. À ce titre, la démarche de Kais Saied consiste aussi en une opération de sauvetage de l’État, malmené par la paralysie et l’incohérence des institutions.

Le 25 Juillet 2021, Le président Kaies Saied, en réunion avec les cadres sécuritaires de l’état.

Le sursaut républicain initié dans la nuit du 25 juillet opère un début de réajustement des prérogatives de chaque haut magistrat du pouvoir exécutif. Ce réajustement est en train de se faire en faveur du président de la République. Et cela semble tout à fait logique. N’oublions pas que Kais Saied est élu (et bien élu) au suffrage universel et que cela lui confère une légitimité indiscutable. De fait, ce qui s’est passé dimanche est le début de la rectification des ambiguïtés de la Constitution de 2014. Ce texte né d’un étrange compromis fait élire le président de la République au suffrage universel puis le ligote en le confinant dans son palais. Choix absurde qui a montré ses limites depuis l’élection de BCE et paralysé l’État alors que les islamistes d’Ennahdha dépecaient le pays et instituaient la connivence en mode de gouvernement. Ce qui s’est passé dimanche dernier aurait pu être qualifié de coup d’État si Kais Saied avait été nommé président par le Parlement, comme le ci-devant Moncef Marzouki, et qu’il s’était octroyé les pleins pouvoirs contre ceux qui l’avaient élu. Incontestablement, Kais Saied a tiré les conséquences des blocages persistants et des dérives actuelles, pour agir au nom du peuple tunisien et des électeurs roulés dans la farine par les partis Ennahdha et Qalb Tounes notamment.

Comment qualifier l’alliance de ces deux formations qui, durant la campagne électorale, étaient férocement opposées ? Comment qualifier le jeu trouble de Hichem Méchichi ?

Rached Ghannouchi, le président contesté de l’Assemblée des Représentants du Peuple, abasourdi devant les portes closes du Bardo

N’est-ce pas là tordre le cou au contrat civique et à l’esprit de la Constitution ?Ces manoeuvres scélérates ont fait perdre une grande part de leur légitimité électorale aux islamistes d’Ennahdha qui ont fait l’erreur politique d’utiliser la Constitution comme un bouclier qui masquerait leurs agissements, leur laissant les mains libres pour mettre la Tunisie à genoux. Et de toutes les manières, en l’absence de Cour constitutionnelle, le président de la République a aussi le statut de magistrat suprême de l’édifice institutionnel et, en ce sens, a bel et bien agi dans le cadre de ses prérogatives en interprétant l’article 80. Sans doute, les prochaines semaines vont-elles être décisives pour le début du processus de remise à plat de certains aspects d’une constitution qui n’est pas gravée dans le marbre. Et c’est tant mieux pour une Tunisie prise en otage par une Loi fondamentale qui paralyse l’État au profit d’un parti.

Scène de liesses, en Tunisie, après la décision du Président Kaies Saied. Crédit Photo:© Slim Kacem ROOTS TV

Hatem Bourial

16 COMMENTS

  1. Howdy! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that
    would be ok. I’m undoubtedly enjoying your blog and look forward to new updates.

  2. What i do not understood is in truth how you are now not actually a
    lot more well-liked than you might be now. You are very intelligent.
    You realize therefore considerably relating to this subject,
    made me in my opinion imagine it from a lot of varied angles.
    Its like women and men don’t seem to be fascinated except it’s something to accomplish with Lady gaga!
    Your personal stuffs outstanding. All the time care for it up!

  3. Amazing blog! Is your theme custom made or did you download it from somewhere?
    A theme like yours with a few simple tweeks would really make my blog shine.
    Please let me know where you got your design.
    Appreciate it

  4. Wonderful article! This is the kind of info that should be shared around the internet.
    Disgrace on Google for not positioning this submit upper!
    Come on over and consult with my website . Thank you =)

  5. Hey there just wanted to give you a quick heads up. The words in your article seem
    to be running off the screen in Safari. I’m not sure if this is
    a format issue or something to do with browser compatibility but I thought
    I’d post to let you know. The layout look great though!
    Hope you get the issue resolved soon. Kudos

Répondre à Alissa Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here