MAROC – Démission de Nasser Zefzafi, le leader du Hirak du Rif

Condamné à 20 ans de prison, le 5 Avril 2019, avec 41 autres opposants, Nasser Zefzafi, leader du mouvement populaire du Rif, qui a vu le jour, suite aux protestations contre le Makhzen, suite à la mort de Mohcin Fikri, un vendeur de poisson de 31 ans, écrasé à mort par une benne à ordure, le 28 Octobre 2016.

Cet incident, a provoqué un grand mouvement de protestation populaire qui a vu l’embrasement des villes de Al Houceima, puis de Nador et Berkane, dans le Nord Marocain.

Les manifestations du Rif -Al Houceima 2016

En Avril 2017, le Hirak prit une une tournure identitaire et politique, qui a vu l’émérgence du leader Nasser Zefzafi, qui s’est distingué lors de la prière du vendredi à la mosquée Mohammed-V d’Al Hoceima, en interrompant le prédicateur lors de son prêche , prononçant un discours improvisé critiquant les institutions, et accusant l’imam de se servir de la religion pour faire un discours politique, et d’être à la solde du Makhzen  ». Le jour même, le procureur de la cour d’appel d’Al Hoceima ouvre une enquête et lance un mandat d’arrêt contre Nasser Zefzafi

Solidarité avec Nasser Zefzafi

Nasser Zefzafi est arrêté par la police le matin du 29 Mai 2017  pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État », et est transféré le même jour à Casablanca au siège du bureau national de la police judiciaire. Il est également accusé de « perturber la prière du vendredi et de porter atteinte à l’exercice du culte ». Il est notamment accusé « d’atteinte à la sécurité intérieure de l’état » et « pour trahison » 

Le 5 avril 2019, Nasser Zefzafi est condamné à 20 ans de prison avec 41 autres opposants politiques

Nasser Zefzafi, le Lion du Rif

Nasser Zefzafi a enchainé les grève de la faim, dénonçant des actes de tortures, physique et psychologique, et il semble le Royaume Chérifien ait réussi à briser l’échine du Lion du Rif.

Son père, Ahmed Zefzafi, lui même opposant du Roi, a posté un post sur sa page Facebook, qui indiquerait, le retrait de son fils de la direction du mouvement. Le leader du Hirak explique qu’il «renonce à la lourde responsabilité» du rôle imposé par la situation à l’époque et qui a été saluée par la foule. «Je laisse la place aux autres, en espérant qu’ils réussissent là où j’ai échoué», ajoute-t-il.

Le post Facebook, publié le 22 Avril 2021, par le père de Nasser Zefzafi

Quant aux raisons de sa décision, Nasser Zefzafi, a expliqué avoir assumé la responsabilité en tant qu’activiste du Hirak pendant plus de quatre ans, il a toujours veillé à voir» ses compatriotes soudés «et non comme les ennemis du Rif veulent les voir».

«Toutefois, mes rêves se sont évaporés lorsque des luttes digne de la Jahiliya (Période préislamique) ont éclaté parmi ceux qui sont obsédés par le leadership, la renommée et l’amour de soi.»

à suivre

Slim KACEM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here