Siccajazz Live Factory du 6 au 13 septembre, une édition qui conjugue musique et patrimoine (Le programme)

Le Siccajazz revient cette année du 6 au 13 septembre 2021  pour une sixième édition, essentiellement numérique, qui met l’accent sur la beauté des notes conjuguée à la splendeur et la noblesse des sites historiques et naturels du Nord-Ouest Tunisien.

Depuis 2020, les restrictions inhérentes à la situation sanitaire nous ont mis face à un défi, celui de garder vivante l’activité culturelle. Dès lors, le digital qui avait dèjà une grande place dans notre quotidien, s’est imposé comme l’alternative à une grande majorité  d’artistes et d’organisateurs de spectacles.

L’édition de cette année du festival Siccajazz sera donc digitale mais elle gardera le charme du live. Diffusée sur les réseaux sociaux et autres supports numériques, 7 concertes se tiendront sur 7 sites naturels et historiques des plus marquants du Nord-Ouest : Boumakhlouf, Mactaris, Haidra, Althiburos, la Table de Jugurtha, les mines de fer de Djerissa, les mines de plomb de Menzel Salem et le Barrage Sarrat.

L’idée est de mettre en avant le  grand potentiel de ces sites dont certains se retrouvent aujourd’hui menacés de disparaition. Le concept Live Factory qui s’associe au Siccajazz lors de cette édition spéciale, transforme ces endroits en scène musicale et en studio d’enregistrement dans les conditions du live. Live Factory est également un programme de formation et un espace de mise en réseau pour les artisres et les professionnels de la musique, du land art, des arts visuels et des arts vivants, que nous invitons à assister sur place aux lives.

En plus du spectacle d’ouverture, six grands noms de la scène musicale tunisienne viendront présenter leurs créations et mettre en valeur, son et éclairage à l’appui, le patrimoine du Kef, de Béjà, de Siliana, de Jendouba et de Kasserine.

le concept Live Factory, lui-même s’inscrit dans un programme plus vaste qui est « Siccaveneria » : une agence d’attractivité, de développement et d’innovation pour le territoire du Kef et dont la mission est de promouvoir l’image de ce territoire par la diversification et l’animation de l’offre artistique, culturelle et touristique ainsi que la valorisation des ressource naturelles existantes et du patrimoine matériel et immatériel.

Si le gouvernement autorise le public à assister aux événements culturels, l’accès aux concerts lui sera ouvert gratuitement du 6 au 13 septembre.

Programme du Siccajazz Live Factory

Le 06 septembre ouverture du festival avec le “Spectacle Kef “

L’icônique place Sidi Boumakhlouf, qui est  le coeur de la ville avec sa mosquée, sa basilique et son marabout, sera le lieu du  coup d’envoi du festival, le 6 septembre.

Le Spectacle Kef consiste en une série de performances unissant le folklore keffois (bédoui, équestre, etc) aux nouvelles expressions artistiques des jeunes talents de la région.

Les artistes investiront les rues de la ville ainsi que la Kasbah du Kef.

Le 07 septembre 2021 : “Benjemy présente Sinouj”

Benjemy est un artiste incontournable de la scène jazz électro. Le public découvrira son projet “Benjemy présente Sinouj” à la Mine de fer de Djerissa.

Djerissa se situe à 50 kilomètres de la ville du Kef, à Henchir Hadid, un lieu d’origine berbère, organisé autour de terres agricoles et de pâturages.

Au 19è siècle l’exploitation des énergies et enérgies fossiles qui a accompagné l’industrialisation a impliqué la multimplication des mines et des cités minières qui se sont implantées tout autour. Les mines de fer de Djerissa ont été découvertes en 1887 et exploitées à partir de 1890. La lagende dit que ces mines ont fourni le fer qui a permis la construction de la tour Eiffel.

Le 08 septembre 2021 : “Malek Lakhoua & friends”

Malek Lakhoua, un pilier de la scène jazz tunisienne,  présente son projet “Malek Lakhoua & friends” au site archéologique Haidra à Kasserine : Niché dans les montagnes de l’Ouest tunisien, le site archéologique de Haïdra, qui a anciennement accueilli la ville d’Ammaedara, est l’un des plus grands sites archéologiques en Tunisie (250 ha) et l’un des plus spectaculaires de l’Afrique du Nord, il est mondialement connu des historiens et des archéologues. Un arc de triomphe monumental marque l’entrée de la ville, il s’agit de l’arc de Septime Sévère Ammaedara.

Le 09 septembre 2021 : Imen Khayati chante l’Amour

Chanteuse, auteure-compositrice, Imen Khayati s’est imposée sur la scène musicale tunisienne avec des tubes comme Alech ou des reprises comme celle de Zine ezzine. Elle célèbrera l’amour au bord du grand lac du barrage Sarrat, situé sur l’Oued Sarrat, à environ 45 kilomètres au sud-ouest du Kef. En ces temps de stress hydrique le barrage se Sarrat constitue un trésor. Son eau alimente les besoins en irrigation mais aussi en eau potable. Les travaux du monument ont commencé en 2007 pour s’achever en 2016.

Le 10 septembre 2021 : Mariem Toukebri présente “Entre Tunis et la Havane”

Chanteuse, auteure-compositrice, elle mixe avec passion la musique latine et l’héritage musical tunisien sur des airs de jazz qui portent son empreinte. Mariem Toukebri présente son projet né en 2018 “Entre Tunis et la Havane” dans le fameux site archéologique d’Althiburos . Exploité depuis l’époque préhistorique, comme l’attestent les outils en silex retrouvés en abondance dans le lit de l’Oued, ainsi que les sépultures des premiers habitants occupant les sept collines dominant le site, le site d’Althiburos porte un nom numide. Il se situe à 40 Km du centre-ville du Kef, il a vu se succéder les civilisations jusqu’à l’époque mediévale islamique. Mais, les vestiges les mieux conservés du lieux datent de l’époque romaine.

 Le 11 septembre 2021 : Badiaa Bouhrizi présente “Allora Kahrumusiqa”

Badiaa Bouhrizi aka Neysatu, l’icône de la scène alternative en Tunisie et dans le monde arabe, présente son projet  de musique électro “Allora Kahrumusiqa” à la table de Jughurta. prise par le roi numide Jugurtha comme ultime refuge lors de sa guerre contre les Romains (110 – 105 av J. C.), cette étrange montagne, unique par ses dimensions, sa forme et sa charge historique, gélologique  et culturelle, est inscrite sur la liste préliminaire du patrimoine international de L’UNESCO.

Le 12 septembre 2021 : Ibrahim Chida présente “Afronot’s”

Le talentueux  Ibrahim Chida présente son projet  “Afronot’s”. Un bouquet de variété, un projet qui  réunit l’Afrique et sa disapora dans le monde à travers la musique Afro-latine. Le concert se tiendra à l’ancienne mine de plomb de Sidi Amor Ben Salem près de Tajerouine . C’est dans cette mine que fut découvert en 1930, l’un des plus beaux spécimens de phosgénite, un minerai rare composé de carbonate de plomb de plus de 300 Gr.

Le 13 septembre 2021 : “Night in Tunisia de Yacine Boulares

 Yacine Boulares présente son projet “Night in Tunisia”, considéré comme l’une des meilleures créations contemporaines de jazz afro-américain, ce spectacle viendra clôturer l’édition 2021 du Siccajazz. Le concert aura lieu dans le site archéologique de Mactaris à Silianna, jouxtant la ville de Makthar.  Mactaris est une cité numide, occupée par les Puniques, ensuite par les Romains.  De nos jours, une grande partie du site reste encore à explorer. Le nom de la cité est la transposition latine du toponyme initial : Mktrm, qui témoigne des origines lybiques de la cité. D’ailleurs on y retrouve un  grand nombre de monuments funéraires remontant à cette civilisation .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here