En faveur de l’enfance: Omnia à Samema

-Par : Rym Chaabani-

« Grâce à son initiative au profit des enfants de Samama \ kasserine, l’Association Omnia arrivera peut-être à réaliser un simple souhait et à offrir quelques moments d’optimisme et de positivité aux élèves concernés.»

Située au pied de Jebel Samama, l’école Zaouiet Ben Ammar compte 64 élèves qui parcourent entre 3 et 5 km chaque jour pour pouvoir assister aux cours. Compte tenu du danger du déplacement au alentours d’une région déclarée militaire et fermée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le régime à séance unique a été appliqué; ce qui a contribué à assurer un sentiment de sécurité et une certaine sérénité psychologuique chez les enfants en rentrant chez eux.

Officiellement, le président de la république  Kais Saied a ordonné septembre dernier de rétablir l’ensemble de l’école et de fournir tous les outils scolaires dont les élèves ont besoin en attendant qu’un bus soit fourni à leur avantage afin qu’ils évitent les difficultés de la route.

Quant au niveau associatif, l’Association Omnia vient de déclarer récemment sa nouvelle action dédiée aux élèves de cette école.

Il s’agit d’une collecte lancée pour ramasser le maximum possible de livres, contes, manteaux, et d’outils informatiques.

Pendant la visite prévue le 05 décembre prochain, l’équipe Omnia ramènera aux élèves tous les cadeaux ramassés.

En attendant, l’association salue la contribution de tous\tes ceux\celles qui peuvent aider.

À l’occasion de la journée internationale de l’enfant :

 « Selon la Convention Internationale des Droits de l’enfant ( CIDE ), chaque enfant a le droit :

 -D’aller à l’école

 -D’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation

 -D’être protégé contre toutes les formes de discrimination

-De ne pas faire la guerre ni la subir

– D’avoir un refuge, d’être secouru et d’avoir des conditions de vie décentes»

Tout en valorisant des initiatives pareilles organisées souvent de la part de la société civile, il faut toujours noter que  l’État reste le premier responsable face à la situation de cette catégorie qui souffre surtout dans les régions, pas seulement de la marginalisation et la pauvreté;

mais aussi des :

-Risques liés aux groupes terroristes implantés dans les zones  montagneuses ( ce qui a causé l’assassinat de Mabrouk Soltani novembre 2015 à Jebel Meghila )

– Menaces des mines posées dans ces zones ( ce qui à causé le décès de Thameur et Maher Fakraoui -13 et 10 ans- mars 2021 à Jebel Salloum )

https://www.facebook.com/Omniatn

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here