F…k you Greta !

Par Sami MHENNI –

“Fuck you Greta !”

C’est ainsi que se sont exprimés ses détracteurs avec des autocollants avec cette inscription vendus sur Amazon et d’autres plateforme et collés sur les pots d’échappement de leurs voitures. On a surtout dit d’elle une «Eco-morveuse», une «gourou apocalyptique», une «prophétesse en culottes courtes», «une enfant fragile» dont le programme «aggraverait le réchauffement climatique», une représentante d’un «paradigme ascétique» faisant du «populisme à la Trump» et j’en passe …

Greta Thunberg, l’ICONE écologiste

Avec elle tout nous sépare : l’âge, la géographie, l’histoire, la culture, la langue, la religion jusqu’à mes standards de beauté puisque j’opterais naturellement vers une autre Greta … la Garbo.

Et pourtant je l’adore notre Greta.

Mademoiselle Thumberg a gagné son statut d’icône dans sa lutte précoce contre les changements climatiques.

Greta Thunberg, lors de son fameux discours indigné à l’ONU en 2019

« Comment osez-vous ? »

Depuis l’âge de 15 ans, elle a pris conscience du drame que subi notre planète. Ses actions et sa capacité de mobilisation en faveur du climat dans son pays la Suède, l’ont propulsé en 2019 à la tribune de l’ONU. « Comment osez-vous ? » a-t-elle lancé à la face des leaders mondiaux. Tous les jeunes de son âge se sont identifiés à son discours : « Vous avez volé mes rêves et mon enfance. Et encore, je fais partie des plus chanceux ! des gens souffrent, des gens meurent et des écosystèmes s’écroulent ».

Et depuis, elle n’a pas chômé. Elle a été à l’origine de plusieurs initiatives pour mobiliser les jeunes et les moins jeunes à travers le monde.

« Bla bla bla … »

Les leaders mondiaux n’ont pas été épargnés par Greta. En effet, quelques semaines avant la COP26 et lors du Youth4climat Summit qui s’est tenu à Milan, elle les a scotché par « 30 ans de bla bla bla …. Economie verte bla bla bla …. zéro emission by 2050 bla bla bla » (obligeant d’ailleurs le ricain et le serviteur de sa majesté à lui répondre)

« Trahison »

Pour la COP26, et avec des jeunes de sa génération elle a lancé une pétition sur le net qui a atteints plus de 1.5 millions de signatures de par le monde en moins de 24h. Une pétition intitulé « Trahison ».

Greta Thunberg et Vanessa NAKATE

Avec l’ougandaise Vanessa Nakaté, la polonaise Dominika Lasota et la philippine Mitzi Tan, elles décrivent la faillite des leaders et exigent d’eux qu’ils n’agissent « Pas l’année prochaine, pas le mois prochain Mais Maintenant », en urgence absolue, en mettant en œuvre cinq actions :

  • Maintenir l’objectif de 1.5°C de réchauffement climatique par rapport à l’ère préindustrielle en réduisant immédiatement et radicalement les émissions annelles des gaz à effet de serre
  • Mettre fin à tous les investissements et nouvelles explorations de combustibles fossiles.
  • Publier les émissions « carbone total » de tous les secteurs de consommation
  • Tenir les promesses d’injecter 100 milliards de dollars d’aide aux pays les plus vulnérables aux changements climatiques
  • Adopter les mesures qui protègent les travailleurs et les plus vulnérables et qui réduisent toutes formes d’inégalité

Désormais porte étendard incontournable d’une jeunesse en rébellion contre cette extinction programmée, elle sera dans les rues de Glasgow avec des milliers comme elle pour crier l’urgence, siffler la fin de la récréation et agir maintenant.

Hasta la victoria siempre Greta !

Pour signer la pétition en ligne « Trahison » : https://secure.avaaz.org/campaign/fr/climate_action_now_loc/?clFJOdb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here