Un œil sur les JCC (4) : El Hess

Par : Rym Chaabani –

Dans le cadre des Journées Cinématographiques de Carthage, le court métrage Tunisien « El Hess » de Heifel Ben Youssef est programmé à la section : Regard sur le cinéma tunisien » .

L’actrice Abir Banneni et les acteurs Ali Dhaouadi,Houssem Bouraoui, Mourad Ben Nefla, Mohamed Dahech, Mohamed Ali Dammak,Chedli Oueghlati,Mourad Gharsalli et Mustapha Khoudhai participent à cette œuvre déjà projetée le 04 et le 05 Novembre (Le Palace et Amilcar).

Scène tirée du teaser publié par Iris Production

Entre temps, une autre projection est prévue ce samedi 06 Novembre 2021 au Ciné jamil (El Menzah 6) à 18h.

Quand à l’avant première qui s’est tenue lundi dernier à la prison d’El Mahdia, le réalisateur Heifel Ben Youssef a déclaré à Roots TV qu’il était très heureux de noter non seulement le défoulement des prisonniers mais aussi la bonne perception du message d’El Hess, en ajoutant :

« Bien qu’il s’agisse de sa première expérience, l’équipe du film s’est rapidement adaptée grâce à l’interaction positive du public carcéral et à son bon accueil.»

Photo publiée par le Comité Général des Prisons et de la Rééducation

«L’état des détenus nécessite un contenu reliant la critique dramatique et l’élaboration au niveau de l’histoire, comme ça une chance de distraction au moins sera offerte durant des occasions pareilles, loin de la négativité déjà dominante dans leur quotidien.»

À cet égard, cet esprit accompagné de ce que le réalisateur considère «Un droit d’accès au cinéma pour tout le monde», explique parfaitement l’impression exceptionnelle de ce court métrage.

D’autre part, et en réponse aux questions de ceux qui n’ont pas pu regarder le film pendant les JCC, Ben Youssef nous a déclaré la possibilité d’une re-projection

en partenariat avec d’autres réalisateurs soulignant que le concept sera publié une fois finalisé.

Synopsis du film :

« Un jeune dans la vingtaine voit sa journée bouleversée par les gémissements coquins d’une femme provenant de l’appartement du dessus. Muni de sa nouvelle caméra GoPro et d’un monopied, il décide d’attiser sa curiosité en mettant un visage sur cette voix qui ne le laisse pas indifférent. Des coéquipiers peu orthodoxes se joignent petit à petit..»