LOI 52 – Buffalo Bill, soutient les Tunisiens

Belle initiative entreprise par la star de Reggae Jamaïcaine BUFFALO BILL, qui, dans un élan de solidarité avec les prisonniers de la loi 52, a démarré avec d’autres artistes de Kingston, une campagne de soutien au F.L.C Front de Libération du Cannabis.

La scélérate loi 52/1992, initiée par l’ex Dictateur Tunisien Zine El Abidine Ben Ali, réprimande durement les consommateurs de Cannabis en Tunisie. Fortement contestée par la jeunesse Tunisienne, qui dénonce une punition collective à l’encontre des jeunes et de leur famille, la Loi 52 est considérée comme une épée de Damoclès sur leur avenir.

Cette Loi, a été crée par le régime de ben Ali, dans un contexte de poudre aux yeux, devant l’opinion publique mondiale, pour camoufler le scandale de la “COUSCOUS CONNECTION” où le frère du président Tunisien, Moncef Ben Ali, fût reconnu coupable de trafic International d’héroine et de blanchiment d’argent, par la justice Française.

En décembre 2020, la peine de 30 ans de prison ferme, a été prononcée contre trois jeunes gens, au motif de consommation de cannabis, par le tribunal du Kef, ceci déclencha émoi et indignation dans toute la Tunisie.

Beaucoup d’associations ont manifesté leur désapprobation de ce sévère jugement, la directrice du bureau régional d’Amnesty International Amna Guellali, jugeant “inacceptables par principe toutes les condamnations émises concernant la consommation et la possession de stupéfiants”. Il s’agit d’“un moyen de dissuasion visant les jeunes, non pas pour introduire des réformes sinon pour briser la jeunesse”, a-t-elle ajouté. La Ligue tunisienne des droits de l’Homme a pour sa part dénoncé un “verdict injuste”, le responsable de sa branche au Kef, Nour Khammassi, réclamant une “révision des chapitres de la loi 52”.

Sur les réseaux sociaux, et sous le hashtag en arabe “#la prison-non, changez la 52”, de nombreux utilisateurs se sont élevés contre le verdict et ont appelé à manifester.

Des groupes de militants se sont rapprochés et certains ont crée une coalition s’appelant le F.L.C. Front de Libération du Cannabis, qui regroupent le Collectif 3al KEEF, O.V.L.P.V On va légaliser pour vous, groupe d’artistes TURTLES, les indépendants RASTAS TUNISIENS.

L’appel de Buffalo Bill, vante les mérites thérapeutiques du Cannabis, appelé Ganja, Sensimilla, Weed, Kaya, et consommé légalement en Jamaïque, depuis 2015.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here